Histoire du château de Lacour d'Arcenay

Accueil

Histoire

Photos Video Accès/visite Archives Contacts Famille (privé)

                             

HISTOIRE DE LACOUR D'ARCENAY.  On trouvera sous ce lien une histoire détaillée du village de Lacour par Emmanuelle de Thy – Dupont.


En résumé :

Au XIe siècle, le domaine de Lacour, conquis par Landry Comte de Nevers, constituait un emplacement stratégique à la limite du Nivernais et de la Bourgogne. Les Comtes de Nevers y construisirent une maison forte de plan carré, entourée de douves et flanquée de quatre tours, deux rondes et deux carrées.

Le domaine de Lacour constituait aussi une terre de rapport qui s’est transmise par héritage et mariage aux descendants de Landry, parmi lesquels de puissantes familles, les Sainte-Croix, les La Baume…  jusqu’à sa vente au XVIIe siècle, en 1645, à Claude Espiard, abbé de Saint Pierre de Chalon, aumônier ordinaire du roi, chanoine de la Sainte-Chapelle de Dijon, protonotaire apostolique.

C’est l’abbé Espiard qui commença la construction du château actuel en restaurant la structure existante de la maison forte des Comtes de Nevers. On lui doit les 2 ailes du château actuel et les 2 tours rondes.

Un siècle plus tard son arrière petit-neveu, Claude-Bernard Espiard de Lacour, conseiller au Parlement de Dijon, compléta la construction du château en faisant appel à l’architecte Jean-Baptiste Caristie en 1748. Il compléta l’ensemble par un bâtiment central reliant les deux ailes, la jonction s’établissant par d’imposants pavillons d’angle. Il dota l’aile droite de neuf superbes arcades romanes, dessina la cour d’honneur en fer à cheval et l’allée à double entrée ouvrant sur une perspective de plus d’un kilomètre. Le château est entouré de douves en eau.

Il s’est ensuite transmis, par succession et mariage, de la famille Espiard aux familles Comeau en 1836 et de Thy en 1851.

On trouvera ici l' " Arbre généalogique" du château.

Carte de Lacour en 1752  (C'est une carte Cassini, premières cartes générales du Royaume de France)….

Lorsque l'abbé Espiard acheta le domaine de  Lacour, au début du XVIIe siècle, un certain nombre de droits seigneuriaux y étaient attachés. On en trouvera ici une copie, ainsi que leur transcription. Le principal intérêt de ce document réside dans la description des très nombreux impôts dus au seigneur du lieu et  caractéristiques de l'ancien régime.

                                                                        Transcription